Le parquet de chêne 3

 

 

Le 14 octobre 2017.

Nous voilà avec nos lames de parquet toutes longueurs et toutes largeurs!

 

Après avoir posé le pare-poussière sur les lambourdes et la terre que nous avons étalée entre les lambourdes de l’extension (ne cherchez pas l’article sur ce sujet, il n’est pas encore écrit) nous attaquons la pose du parquet, soit 4 ans après l’avoir scié!

 

Comme nous avons du parquet en 4 largeurs différentes, Benoît a fait un calepinage précis pour connaître l’alternance des largeurs à chaque rang.

cloueur manuel 

 

 

 

 

 

   

Et voilà le résultat une fois poncé et lasuré!

 

 

 

 

 

 

 

Un circuit court qui aura pris son temps pour un trés beau résultat. 

Print this entry

Le parquet de chêne 2

En novembre 2014 nous reprenons toutes les billes pour les déligner: on prend chaque plateau, on enlève l’écorce, et on obtiend des planches de largeurs différentes, pour valoriser le bois au maximum.

Toutes les chutes sont récupérées pour faire du bois de chauffage, qui est déjà brûlé à l’heure ou je vous parle.

On empile tout cela avec des tasseaux entre chaque rangs, pour le passer au séchoir.

Le 3 janvier 2015, on reprend les piles sèches. On passe chaque planche dans la moulurière, pour obtenir des lames au profil du parquet en 22mm d’épaisseur. Nous avons quatre largeurs de parquet différentes.

 

 

On fait une jolie pile, que l’on stocke dans le hangar de stock d’Ambiance Bois, pendant un temps un peu long, j’en convient!

Le 1er octobre 2017,

 les lames de parquet arrivent à Atout Bois.

Nous allons couper à longueur chaque lame, faire la rainure à 1 bout, et la languette à l’autre bout. 2 jours d’atelier en perspective!

Benoît coupe chaque lame en faisant un tri qualité.

 

Passage à la tennoneuse, pour faire une languette.

Enfin passage à la toupie pour faire la rainure de l’autre côté.

Nous voilà avec un nombre assez conséquent de paquets de parquet, de toutes longueurs, et de 4 largeurs.

Il ne reste plus qu’à le poser!

 

 

 

 

Print this entry

Le parquet de chêne 1

 

C’est une histoire qui commence dans une forêt.

C’est une histoire qui commence dans cette forêt!

Au milieu d’autres chênes, dans la forêt qui appartient à Solène, en Corrèze. Nicolas, qui gére cette forêt, a parlé à Benoît de billes de chêne pas suffisamment longues pour être vendues en l’état, mais de belle qualité, qui pourraient faire du parquet.

 

 

 

 

C’est à La Porte Basse, que nous avons scié les billes de chêne, avec une scie mobile, qui était là pour scier aussi du bardage de châtaignier pour Solène.


 

 

C’était …le 18 octobre 2013!

Pour un futur projet de construction, dont le lieu n’est encore pas défini à cette époque.

 

 

Les billes sont  sciées en 27mm d’épaisseur, et reconstituées avec des tasseaux entre chaque rang pour le séchage.

 

 

Transport du chêne jusqu’à Faux pour le stocker à Ambiance Bois.

Il va passer une année complète comme cela, pour sécher à l’air libre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Print this entry

Chantier été 2016

Début juillet,nous invitons largement pour venir partager un ou plusieurs jours de chantier.

(voir le fichier chantier-ete-2016)

Vous avez été nombreux à vous succéder, Rémi, Alban, Albéric, Kévin, Hélène, François, Noémie, Didier, Raphaël, Véro, Pierre, Étienne, Jean-Luc, Mieke, Laurent, Michèle, Bruno, Marc, Aurel, Rémy, …,Philippe, Johanna, Lucas, Marylène…merci à vous tous pour votre présence, regardez ce que nous avons fait cet été!

Il fallait bien toutes ces paires de bras et de jambes!

Print this entry