Couverture – Nord-Ouest – Extension

Une fois la bâche enlevée, il faut fixer les contre-lattes. Certaines ont été mises au moment ou l’on a posé l’agépan (souvenez-vous en Novembre Décembre 2015) à ce moment là, nous étions pressés de mettre le bâtiment hors d’eau.

Donc nous passons en revue l’ensemble des contre-lattes, pour les fixer définitivement et rajouter celles qui manquent, couper un morceau d’agépan…

Pour démarrer la fixation des liteaux, il y a quelques préliminaires.

déterminer l’espacement entre 2 liteaux,

qui dépend du recouvrement des ardoises,

qui dépend de la pente du toit, et des longueurs de crochets d’ardoises.

Pour simplifier, nous avons une pente plus faible sur le bas du toit.

La solution envisagée, c’est d’utiliser des crochets d’ardoises de 12 cm pour le bas du toit, et des crochets de 9 cm pour le reste donc, l’espacement entre les liteaux n’est pas le même en bas et en haut.

Il y a aussi le positionnement de la gouttière qui se gère à ce moment là.

Nous voilà prêts, la pige dans une main, on trace l’emplacement des tasseaux sur les contres-lattes aux extrémités du toit. A deux on trace avec le cordex tous les emplacements des tasseaux.

On démarre au milieu: l’un prend le bout du cordex, l’autre le dévidoir, et on déroule la ficelle, sans trop la secouer, quand chacun est à l’extrémité du toit on tend la ficelle sur le trait, on la pince pour qu’elle tape sur les tasseaux, et la poudre bleue marque l’emplacement du futur tasseaux. On enroule la ficelle, et on recommence autant de fois qu’il y a de rangs de tasseaux.

 

Les liteaux ont été pré-découpés en bas, ils sont montés et fixés avec un cloueur pneumatique.

Quelques temps de réflexions, et d’ingéniosité seront nécessaires pour poser les liteaux sur la partie du toit qui va se raccorder avec le toit de la grange, pour l’instant c’est du provisoire, mais il faut que ça soit étanche.

 

Print this entry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *